La Grande Bellezza

Je vais être franc (et dur): depuis ces soixante dernières années la société italienne et son cinéma agonisent. Ayant passé quinze ans de ma vie dans ce pays, je peux vous dire que je sais de quoi je parle! Des comédies grasses aux mélodrames romantiques abscons; le cinéma italien n’a eu de cesse de me décevoir. Curieusement, en de rares occasions, ce même cinéma donne naissance à des petits bijoux. La Grande Bellezza en fait partie.

Paolo Sorrentino réalise un chef d’oeuvre de contemplation filmé tout en finesse. Les travellings sont si bien exécutés qu’ils donnent le vertige! Les filtres photographiques aux couleurs chatoyantes font chaud au cœur et le montage est absolument parfait. Sorrentino – que je détestais à cause de This Must Be The Place – est remonté dans mon estime grâce à La Grande Bellezza.

la-grande-bellezza-3

Le film raconte l’histoire de Jep Gambardella, un mondain-dandy qui passe le plus clair de son temps à festoyer au côté du « gratin » italien ou à déambuler mélancoliquement dans les rues de Rome. Ce personnage haut en couleur est interprété par un Toni Servillo tout simplement parfait!

Le scénario dépeint une Rome agonisante, ravagée par l’ère Berlusconi. Sorrentino enchaine subtilement les critiques sur ses compatriotes sans jamais tomber dans le cliché ou la facilité. Tout y passe: du désintérêt des italiens pour leur culture, en passant par l’importance du culte du corps, à la désuétude de l’église catholique jusqu’à la critique de la jet-set italienne. Le seul reproche que je peux faire à La Grande Bellezza c’est d’être parfois décousu dans sa critique.

The Great Beauty_filmsandpies_0011

J’ai énormément apprécié ce film. Parce que j’ai grandi en Italie? Peut être… Mais je pense surtout que je l’ai aimé grâce à la critique acide de Sorrentino qui montre un pays culturellement beau mais dépravé dans ses mœurs.

L’Italie dépeinte dans La Grande Bellezza m’a ému et la caméra de Sorrentino m’a hypnotisé. Si vous voulez en savoir plus sur l’état de santé de ce pays courez voir ce film. La Grande Bellezza mérite amplement son Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère 2014.

NOTE FINALE

La_grande_bellezza_poster_film_sorrentino-cannes

2 thoughts on “La Grande Bellezza

Add yours

  1. Je n’ai pas vu La Grande Bellezza encore, j’espère d’ici peu. Par contre moi j’ai beaucoup aimé This Must Be The Place surtout pour l’interprétation de Sean Penn.

    1. Sean Penn était très bon, ça c’est sûr! Je n’avais pas accroché au film de manière générale et j’avais trouvé la réa bâclée. Donc se fut une grosse déception pour moi! Je pense aussi que le fait de ne m’être pas trop fait d’illusions (ni d’attente) vis-a-vis de La Grande Bellezza a cause de This Must Be The Place m’a fait d’autant plus apprécié ce film. Comme disent les italiens: un capolavoro! 🙂 merci pour ton commentaire!!! A tout bientôt! 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: